Service vidéo en ligne et monétisation : quelles alternatives ?

21/02/2020

Pour n’importe quel service vidéo en ligne, la production et l’acquisition de contenu représente un investissement parfois conséquent. Le sujet de la monétisation est donc central pour envisager un ROI (retour sur investissement) rapide et un business model viable.

Cet article présente les 3 principaux modèles de monétisation envisageables pour une plateforme vidéo, seuls ou selon un modèle mixte : SVOD, TVOD et AVOD.

SVOD

Qu’est-ce que c’est ?

La SVOD (Subscription Video On Demand) permet de regarder une partie ou l’intégralité du catalogue vidéo d’une plateforme (séries, films, dessins animés, courts métrages, formations professionnelles, coaching ou tutoriels) en contrepartie d’un abonnement mensuel ou annuel par exemple. De manière générale, le prix d’un abonnement doit rester accessible pour pouvoir parier sur une récurrence d’achat du consommateur. L’offre de vidéos du catalogue doit être régulièrement enrichie de nouveautés pour fidéliser les clients. 

Exemple de plateforme proposant de la SVOD utilisant la solution Kinow : Equidia 

Equidia, la chaîne de télévision dédiée aux courses de chevaux, a accordé sa confiance à Kinow pour diffuser ses vidéos à la demande. Le nouveau site du média sportif a remporté la médaille d’argent du « Meilleur site internet de marque au Grand Prix du Digital 2018 ».

La solution de plateforme vidéo en ligne permet à Equidia de monétiser ses courses par abonnement mensuel, en live et en replay.

Comment ça fonctionne ? 

Si vous possédez assez de contenus, vous pouvez aussi créer votre propre plateforme vidéo pour maîtriser entièrement votre monétisation. Dans ce cas, cela va dépendre de votre catalogue, si vous utilisez des productions qui ne sont pas les vôtres il vous faudra reverser les droits d’auteur. Généralement les droits se reversent au prorata de la consommation par vos abonnés.

TVOD

Qu’est-ce que c’est ?

La TVOD, ou vidéo transactionnelle à la demande, est l'inverse de la vidéo par abonnement. Avec la TVOD, les consommateurs achètent du contenu à la carte. Il existe deux sous-catégories connues sous le nom de vente électronique directe (EST), dans lesquelles les consommateurs ont un accès permanent à un contenu une fois acheté ou en location (DTR) où les clients peuvent accéder au contenu pendant une durée limitée au moment de la location. Les services TVOD ont tendance à proposer des contenus plus récents, ce qui profite aux titulaires de droits pour des revenus plus élevés et aux consommateurs pour un accès en temps voulu à de nouveaux contenus. 

Les services TVOD retiennent généralement les clients en leur offrant des incitations tarifaires attrayantes. 

Exemple de plateforme proposant de la TVOD propulsée par Kinow : 

TVOD locative :  KWA film 

Kwa Films propose de découvrir le meilleur du cinéma de l’océan Indien : des films courts, des longs-métrages, des documentaires, de La Réunion, l’Afrique du Sud, Madagascar,  l'Australie et bien d'autres.

L’offre de Kwa Films s’adapte en fonction des attentes de  chacun : à partir de 2€ pour la location d’un film jusqu’à 7€ par mois pour un abonnement en illimité.  

Comment ça fonctionne ?

La vraie nécessité pour ce type de monétisation est d’attirer une audience prête à payer pour chaque vidéo consultée. Celle-ci vous permettra à court terme de faire plus de bénéfices (que sur Youtube par exemple). Il n’est pas nécessaire d’avoir une communauté d’un million de personnes pour vivre de ses contenus.

Lorsque vous mettez vos films ou vos contenus vidéo à disposition sur des plateformes de TVOD généralistes (Itunes, Google Play ou YouTube Originals), celles-ci vous reversent en moyenne 60 à 70% des revenus. Si vous choisissez le modèle de la vente directe à votre audience, vous recevez directement la totalité de vos revenus desquels il faudra déduire vos frais techniques. Il peut être pertinent de combiner les 2 solutions en mettant en avant quelques best-sellers sur ces plateformes et présenter la totalité de votre catalogue sur votre propre plateforme.

AVOD

Qu’est-ce que c’est ?

L’AVOD (Advertising Video On Demand) repose sur le modèle de la télévision classique. Le consommateur accède à la vidéo gratuitement après avoir visionné une ou plusieurs publicités. Les précurseurs dans ce domaine sont Youtube et Dailymotion. Le service est rendu gratuit pour le client final car l’annonceur est celui qui finance la distribution des vidéos. Les plateformes comme Youtube engrangent la totalité des revenus publicitaires puis reversent l'argent aux ayants droits. 

Comment ça fonctionne ?

Pour devenir rentable avec la monétisation publicitaire, il vous faudra générer beaucoup de vues. Si vous souhaitez diffuser sur YouTube, beaucoup d’éléments sont à prendre en compte. 

Par exemple, avec une vidéo ayant reçu 40 000 vues :

Sur Youtube, avec CPM (coût pour mille) moyen de 5€ ainsi qu’un partage à hauteur de 70% mais un taux de remplissage de 50% celui fait 0,00175€ / vue. Vous gagnerez ainsi 70€.  

Néanmoins, si vous avez déjà une communauté, vous pouvez envisager d’avoir votre propre plateforme de streaming avec votre propre système publicitaire (et/ou en utilisant des ads exchange) : cela vous permettra d’obtenir des CPM plus élevés (entre 15 et 25 $) et de contrôler votre monétisation : vous pourrez signer des accords en direct avec des annonceurs, et avoir la main sur toutes les données de vos utilisateurs (age, pays, sexe, habitude de visionnage, …).

Si nous reprenons l’hypothèse précédente avec une audience baissant de moitié (car vous ne bénéficiez plus du trafic de Youtube) et un CPM moyen de 15€, vous gagnerez 105€ soit 50% de plus que sur Youtube pour 2 fois moins de vues.

Comme pour la TVOD, il est intéressant de positionner quelques vidéos phares sur les réseaux sociaux tels que Youtube et de posséder en complément votre propre service AVOD.

D’autres possibilités de regarder de la vidéo gratuite ou à moindre coût existent. Hulu, par exemple, propose un modèle Freemium ou hybride avec un abonnement mensuel moins cher pour le consommateur qui acceptera de visionner de la publicité. 

Exemple de plateforme mixte (AVOD + SVOD) financées par la publicité : Hulu 


Chronologie des médias selon le CNC basé sur le principe de fenêtre coulissante 

D’autres modèles de monétisation existent pour les créateurs :

  • Placement de produit : il reste l’une des pratiques qui se développent le plus pour les créateurs indépendants mais aussi les blockbusters américains (qui intègrent systématiquement un important budget d’annonceurs divers dans les budgets de productions). Sur Youtube, beaucoup de marques paient directement des influenceurs pour mettre en avant leurs contenus dans des publications. L’estimation de revenus dépend de beaucoup de facteurs, mais généralement sur Youtube on peut compter entre 500 et 1000 € pour 10 000 vues.
  • Dons : les sites de financement participatifs ont ouvert la voie, puis d’autres modèles comme Patreon ont suivi. Ce type de modèle de monétisation est difficile à estimer, mais peut-être très intéressant, et parfois les dons provenant de seulement 1% d’une communauté permettent de financer une grande partie des revenus pour un créateur.

Pour conclure voici un tour d’horizon des principales plateformes américaines et leurs modèles de revenus : 

Notre solution OTT clé en main vous permet d’appliquer tous ces modèles de monétisation à votre service vidéo. Contactez-nous et créez votre propre plateforme VOD !